Expert en LMNP, LMNP ancien et revente LMNP.
contact@creation-developpement-patrimoine.com
02.50.50.30.40

LMNP Micro BIC

 

Le régime micro-BIC en LMNP

Les revenus d’un investissement LMNP sont imposables au titre de Bénéfices Industriels et Commerciaux, sous deux régimes distincts. Le régime LMNP micro-BIC en fait partie.

Principe du régime des micro-BIC

Le régime des micro-BIC s’applique aux recettes locatives d’un investissement locatif d’un montant inférieur à 33 100 euros. Un abattement forfaitaire de 50 %, calculé automatiquement par l’administration fiscale, est alors appliqué sur le montant des loyers annuels.

Autrement dit, les bénéfices de l’investissement ne sont imposables qu’à moitié avec le régime LMNP micro-BIC. Si l’activité de location démarre en cours d’année, le seuil retenu sera calculé au prorata temporis.

L’application de l’abattement constitue néanmoins le seul coup de pouce fiscal accordé par le gouvernement pour ce régime fiscal. Contrairement au régime d’imposition réelle, les micro-BIC ne donnent pas droit à une déduction du montant des charges locatives et des coûts de l’investissement, dont les frais d’acquisition et les travaux de réparation.

Pourquoi opter pour le régime LMNP micro-BIC ?

Le régime LMNP micro-BIC permet donc de réduire de moitié le montant imposable sur les recettes locatives d’un investissement en meublé non professionnel. Cette réduction d’impôt est surtout avantageuse si le volume des charges ne dépasse pas le montant du loyer annuel.

Le régime micro-BIC n’autorise pas en effet le déficit foncier : les déductions pouvant conduire à un déficit sont supposées couvertes par l’abattement forfaitaire de 50 %. Les revenus locatifs inscrits aux micro-BIC sont à renseigner dans la déclaration n° 2042-C, dans l’intitulé « Revenus industriels et commerciaux non professionnels ».
A noter toutefois que le régime fiscal LMNP micro-BIC ne s’applique pas systématiquement à toutes les locations générant des revenus annuels inférieurs ou égaux à 32 600 euros. L’investisseur est libre d’opter pour le régime réel, au plus tard avant le 1er février de l’exercice en cours.

Seulement dans ce cas, la décision est irrévocable pendant 2 ans et le régime réel peut être reconduit tacitement au-delà de cette période, en l’absence de notification du bailleur.

RECEVEZ nos ALERTES NOUVEAUX biens mis en vente